Tendances BTP

7 Innovations technologiques qui vont révolutionner l’avenir du BTP

Image
Winlab'

Les robots constructeurs

Nous avons déjà eu des robots de démolition télécommandés qui sont présents depuis quelques années avec notamment Brokk et Husqvarna DXR, ayant quelques ressemblances avec la pelle compacte. Ceci a bien évolué tout de même.

Pour ce qui est des « robots constructeurs« , voici un concept novateur qui permettra d’assister les ouvriers du BTP dans les tâches quotidiennes, souvent répétitives et pénibles. Bien que le concept de robots constructeurs n’en soit qu’à ses balbutiements, certains fabricants en ont tout de même déjà commercialisé quelques-uns, capables de poncer, de percer, ou encore de tailler des pierres. Mais l’innovation va bien plus loin, à l’instar de « Crabot », le robot grue imaginé par Google pour la fabrication de son nouveau siège dans la Silicon Valley, « Hadrian » promet monts et merveilles. En effet, selon son créateur il serait capable de construire une maison en un temps record, une à deux journées ! En somme, un gain de temps et de précision incroyable avec, cerise sur le gâteau, une réduction des coûts importante. Néanmoins, ce genre de robots est vivement critiqué puisque les coûts de production réduits sont le fait de la suppression des ouvriers sur le chantier. « Hadrian » pourrait donc causer des pertes d’emplois non négligeables, cependant, il reste très cher à l’achat, les entreprises ne sont donc pas encore prêtes à sacrifier leur main-d’œuvre pour un robot hors de prix.

Le BIM (Building Information Modeling)

Le BIM est une maquette numérique intelligente regroupant l’ensemble des processus liés à un projet ou à un ouvrage. Il permet la modélisation de toutes les données relatives à la construction de bâtiment, ainsi, tous les acteurs réunis autour du projet peuvent consulter le BIM pour y retrouver une multiplicité d’information qui est transmise en temps réel. Le BTP assure ainsi sa transition à l’ère du numérique grâce à cette méthode de travail qui facilite grandement la communication et le partage des informations entre les différents corps de métier concernés par la construction de bâtiments. Il en résulte une meilleure organisation du travail, une efficacité accrue et une meilleure maîtrise des coûts de production. Cependant, le BIM est assez coûteux et complexe à mettre en place et nécessite une formation spécifique. C’est pourquoi son utilisation reste très limitée sur le terrain.

Les engins de chantier « verts »

C’est le cas, par exemple, de la nouvelle pelleteuse conçue par le constructeur suédois Volvo.

L’objectif : répondre à la demande de respect de l’environnement tout en perfectionnant les équipements.
L’EX2, c’est son nom, a été présentée le 16 mai dernier et a la particularité de ne rejeter aucune pollution dans l’atmosphère grâce à ces deux batteries lithium-ion de 38 kWh.

Autres arguments de poids en sa faveur : une nuisance sonore réduite à son maximum (qui est rendu possible de par sa structure totalement électrique) et un entretien moindre comparé à un engin équipé d’un moteur à combustion.

Les engins de chantier « verts » sont donc promis à un bel avenir, de par leur vertu éco-responsable et aussi, de par leur coût d’exploitation, qui s’avère plus bas qu’un engin traditionnel. Cependant les prix des engins de TP électriques neufs restent assez élevés. Par conséquent, l’achat du matériel de BTP d’occasion reste encore l’option la plus rentable privilégiée par la plupart des sociétés du secteur.

La réalité augmentée appliquée au BTP

La réalité augmentée est déjà utilisée dans un grand nombre de secteurs, science, tourisme, commerce, éducation… tous profitent de ses diverses applications. La réalité augmentée permet de superposer, en temps réel, des éléments 2D ou 3D avec la réalité.

Appliqué au secteur des travaux publics plusieurs fonctionnalités s’avèrent efficaces. Ainsi, il est possible de présenter un projet de construction dans son contexte réel, de mener des visites virtuelles ou encore, de visualiser l’avancée des travaux. Ces diverses fonctions peuvent être utiles sur le plan commercial, en vue de réaliser une vente, mais aussi sur le plan technique. Il sera ainsi plus facile de coordonner les différentes équipes d’artisans évoluant sur le chantier mais aussi, d’être en mesure de s’apercevoir rapidement si des modifications doivent être apportées à l’ouvrage.

Des matériaux intelligents pour des bâtiments connectés

Les bâtiments et les matériaux utilisés dans la construction n’échappent pas à l’ère moderne et à sa connectivité. En effet, d’ici 30 ans, il pourrait y avoir plusieurs dizaines de milliards d’objets connectés dans le monde, dont une grande partie serait intégrée dans les matériaux de construction.

En France, Lafarge et Edycem, tous deux fabricants de béton, ont déjà innové en incluant des puces RFID encapsulées et des capteurs dans leurs matériaux.

Les intérêts sont multiples : assurer une traçabilité pertinente des matériaux, connaître leurs caractéristiques techniques à tout moment (pour l’entretien, l’expertise ou la déconstruction) et également suivre l’évolution des matériaux et de leur structure au fil du temps. Ainsi, avec un simple smartphone, il est possible de connaître la nature du matériau, sa date et son lieu de fabrication, le nom du constructeur ou encore, sa résistance mécanique. Les matériaux connectés offrent des nouvelles perspectives aux professionnels du BTP, qui pourraient devenir des prestataires de services et non plus des simples sociétés de production de bâtiments.

Les drones sur les chantiers

Les drones revêtent bien des qualités pour le secteur du BTP, dotés d’équipements de télémétrie et de caméra, ils permettent de réaliser des suivis de chantier efficaces, des bilans thermiques, de la cartographie 3D et des relevés topographiques, ou encore, tout simplement d’avoir accès aux zones difficiles et encombrées d’un chantier. Avec leur coût relativement bas, leur facilité d’utilisation (ils peuvent être autonomes), ainsi que le panel de possibilités qu’ils offrent, ils risquent bien de se déployer rapidement dans tout le secteur du bâtiment et des travaux publics.

Impression 3D à l’ère des robots constructeurs

La révolution digitale réserve bien des surprises ! En effet, qui aurait pu penser il y a 30 ans que des imprimantes 3D, aidés de robots constructeurs, seraient capables de construire plusieurs centaines de mètres carrés de locaux professionnels, comme cela a été le cas à Dubaï ?

Nous pouvons aussi citer le robot-imprimante mis au point par le MIT, qui est capable de s’adapter aux contraintes du terrain et de fabriquer des maisons de façon autonome. Alimenté grâce à des panneaux solaires, cet engin de plusieurs tonnes, qui n’est pour le moment qu’un prototype, a la prétention à peine masquée, de pouvoir un jour construire des maisons sur Mars ou sur la Lune !

Pour le moment, l’impression 3D n’en est qu’à ses débuts, mais elle a déjà été utilisée avec succès, notamment, pour concevoir un pont pour vélo à Amsterdam et un autre, pour piétons, en Espagne. Ce dernier n’a d’ailleurs pratiquement rien coûté puisqu’il a été conçu uniquement avec des matériaux issus du recyclage ! Il y a fort à parier que d’ici quelques années, l’impression 3D aura gagné sa place dans le secteur du bâtiment, ses applications infinies n’ont de limite que la créativité du constructeur.

L'avenir du BTP

Nous vivons dans un monde qui évolue sans cesse et ces dernières années, très rapidement ! Nous avons l’opportunité de voir actuellement l’émergence de nombreuses technologies, qui viennent révolutionner la plupart des secteurs d’activité, il y a 30 ans c’était l’ordinateur, puis l’internet, aujourd’hui nous sommes entré dans l’ère de la robotisation, des matériaux intelligents et des objets connectés. Le progrès qui accompagne ces nouvelles technologies est colossale et il apporte de multiples avantages dans le secteur du bâtiment et des travaux publics : réduction des coûts, rapidité et précision des opérations, sécurité renforcée sur les chantiers, optimisation de l’organisation du travail… Les arguments en sa faveur abondent et ne manquent pas. Le monde de demain sera bouleversé par de nombreuses inventions mais, pour l’heure, faisons un tour d’horizon des sept innovations technologiques qui semblent bien partie pour révolutionner l’avenir du BTP.

L'observatoire des métiers du BTP

Pour aller plus loin : https://www.metiers-btp.fr/les-tendances.html